German
English
French

ProDeMa®-modèle d’étapes de la désescalade de la violence et de l'agression

Le modèle des étapes de la désescalade représente vivement les différents niveaux de la désescalade et la prévention de la violence et de l'agression. Toutes les mesures de désescalade se trouvent en interaction, par conséquence elles doivent toutes être pris en compte dans la mise en œuvre et la formation dans les institutions.

 

 

 

Phase de désescalade I:
Prévenir l'apparition de la violence et l'agression
(Prévention primaire)

A ce niveau, nous nous occupons principalement avec l'environnement qui influence  l'émergence de la violence et l'agressivité des malades, résidents ou clients  et des soignants. Tous les stimulants pouvant déclencher l’agression ou la violence sont prit en compte.. Il s'agit notamment, par exemple de l'analyse des règles de la station, les règles internes, le contact du personnel avec le patient, la durée de périodes d'attente, trop grande sollicitations etc. 

 

Phase de désescalade II:
Changement dans les processus d'évaluation des comportements agressifs

Notre processus d'évaluation du comportement agressif, lorsque nous traitons  des patients/résidents, influence notre réaction, ce qui peut conduire à une escalade ou une désescalade de la situation. A ce niveau, nous réfléchissons sur notre propre perception et évaluation et apprenons à nous démarquer de l'état actuel et des agressions verbale du patient / résident. En outre, nous passons en revue le développement de notre propre potentiel d'agression et de nos façons de maîtriser nos sentiments d’ennui et de colère.

 

Stade de la désescalade III:
Comprendre les causes et les motivations des comportements agressifs

Le comportement agressif d'un être humain a toujours  une cause (de déclenchement) et un motif (motif, l'intention). La connaissance et la compréhension des causes et des motifs est une condition préalable pour être en mesure de répondre à la désescalade d'un patient / résident. Notre perception des besoins, problèmes et des sentiments qui sont  derrière le comportement agressif, nous aide à entrer en contact avec lui, le comprendre et  calmer le patient ainsi que soi même pour prévenir une nouvelle escalade.

 

Stade de la désescalade IV:
Techniques communicatives de désescalade en contact direct avec des patients/résidents très agités.
(prévention secondaire)

Une désescalade est réussie quand la tension agressive et la détresse des patients / résidents diminue et il est possible de mener une conversation avec lui afin de trouvé des solutions à ses problèmes actuels.

  • Quel type de communication et de négociation est bénéfique pour traiter des patients/ résidents très nerveux et agités?

  • Comment puis-je désamorcer une escalade verbale aigu?

  • Comment puis-je faire si la violence est sur le point de surgir?

Ce sont les questions que nous abordons à ce niveau de la désescalade.

 

Stade de la Désescalade V:
Des techniques moins invasives de la défense et d'évasion

L'utilisation de techniques de défense physiques devrait être le dernier recours. Celles-ci ne devraient être utilisées que si tous les autres moyens de désescalade ont été épuisés.

Nous enseignons des techniques respectueuses (qui ne blessent pas). Celles-ci ont été élaborées à partir du Jiu-jitsu pour une utilisation spécifique avec des patients/résidents. Le risque de blessures tant pour les patients/résidents que pour le personnel se trouve ainsi réduit au minimum. 

 

 

Stade de la désescalade VI:
Techniques de surveillance moins invasive, le maintien, immobilisation et fixation

Dans de nombreuses situations, les patients/résidents doivent être tenus ou immobilisés pour éviter des blessures causées par l’auto-agression ou la violence contre autrui. Même l’accompagnement d’une dame âgée et désorientée ou d'un patient intoxiqué exige une grande prudence et un savoir-faire. 

Depuis des années, nos techniques d’accompagnement, de maintien et d’immobilisation ont été appliquées avec succès auprès de différentes populations de patients/résidents.

En combinant la désescalade verbale et la technique d’immobilisation (concept "Quatre étapes d’immobilisation"), la fixation est pratiquement superflue. Les études prouvent une réduction de la fixation de 70%, lors de l'application de cette méthode.

Stade de la désescalade VII:
Options de prévention aprés un incident agressif
(Prévention tertiaire)

Les incidents agressifs peuvent traumatiser le personnel. Pour éviter ceci, il est important d’installer un système de premier secours psychologique et de suivi collégial.

La sécurité du suivi collégial aide les employés touchés à assimiler l’incident et à éviter les symptômes de stress post-traumatique. Si le suivi collégial est bien installé dans l’institution, beaucoup de souffrance, de dégradation du climat social au sein de l’institution et d’incapacité de travail peuvent être évitées.

En cas de besoin, la possibilité d’un suivi thérapeutique professionnel servira de prévention tertiaire. L’incident sera discuté avec toutes les personnes touchées, les patients/résidents ainsi que l’équipe, dans le but de prévenir de futurs incidents.